Grenoble: Mis en examen pour l'assassinat d'une femme transgenre, il assure qu'il avait un pacte avec la victime

ISERE Selon le parquet, la victime a laissé une lettre indiquant qu'elle souhaitait mettre fin à ses jours

— 

Un gendarme. (illustration)
Un gendarme. (illustration) — ALLILI MOURAD/SIPA

Retourner à l’article