Toulouse : Le secteur aéroportuaire lance un cri d'alarme pour éviter de supprimer 8.000 emplois

ECONOMIE Alors que les aides à l’activité partielle changent au 1er juillet, les patrons du secteur aéroportuaire toulousain craignent de devoir se séparer de 8.000 salariés si le gouvernement ne change pas sa copie

— 
Au sein de l'aéroport de Toulouse-Blagnac en période de Covid-19.
Au sein de l'aéroport de Toulouse-Blagnac en période de Covid-19. — FRED SCHEIBER/SIPA

Retourner à l’article