Toulouse : Les policiers municipaux sont en grève pour ne pas passer de 32 à 35 heures

35 HEURES Sur fond de renégociation du temps de travail, les policiers municipaux de Toulouse, qui demandent la reconnaissance de la pénibilité de leur métier, ont entamé une grève perlée

— 

Des agents de la olice municipale place du Capitole à Toulouse.
Des agents de la olice municipale place du Capitole à Toulouse. — FrŽdŽric Scheiber/20MINUTES

Retourner à l’article