Crise migratoire à Ceuta : Le Premier ministre espagnol promet « le rétablissement de l’ordre »

IMMIGRATION Depuis lundi matin, plus de 6.000 migrants sont entrés à la nage ou à pied dans l’enclave espagnole de Ceuta, 2.700 d’entre eux ont été expulsés par la suite

— 

Pedro Sanchez, Premier ministre espagnol
Pedro Sanchez, Premier ministre espagnol — Alessandra Tarantino/AP/SIPA

Retourner à l’article