Mort d'Idriss Déby : « Sans le Tchad, l’opération Barkhane risque de devenir plus difficile à mener »

INTERVIEW Pour le député Thomas Gassilloud, membre de la mission d’information sur Barkhane et vice-président du groupe d’amitié France-Tchad, la mort d’Idriss Déby présente un « risque sécuritaire »

— 

Le Centre d'opération interamées de Barkhane sur la base de Kossei  (COIA) à N'Djamena.
Le Centre d'opération interamées de Barkhane sur la base de Kossei (COIA) à N'Djamena. — Jacques Witt/SIPA

Retourner à l’article