Loire-Atlantique : Désolation dans le vignoble nantais où « 90 % des vignes sont endommagées par le gel »

CATASTROPHE Avec près d'une semaine de recul, le bilan des dégâts causés par le gel printannier se précise dans le vignoble nantais

— 

Un viticulteur du Landreau (Loire-Atlantique), dépité, après le gel du 12 avril.
Un viticulteur du Landreau (Loire-Atlantique), dépité, après le gel du 12 avril. — S.Salom-Gomis/AFP

Retourner à l’article