Et si les montres connectées de demain étaient alimentées par notre sueur ?

TRANSPIRATION Grâce au lactate contenu dans la transpiration, il serait possible d’alimenter des biopiles

— 

Une batterie alimentée par la transpiration
Une batterie alimentée par la transpiration — Geeko

Retourner à l’article