Viol : Emilie accuse des policiers d’avoir refusé de prendre sa plainte

VIOL Emilie assure que lorsqu’elle s’est présentée à la brigade de protection de la famille à Lyon pour porter plainte pour viol, des policiers l’ont enjoint à déposer une main courante

— 
Photo d'illustration d'un slogan contre le viol. Années 1950
Photo d'illustration d'un slogan contre le viol. Années 1950 — COLLECTION RIBIERE/SIPA

Retourner à l’article