Nice : Un homme hospitalisé d’office après avoir interrompu une messe à Notre-Dame, cinq mois après l’attentat

VIF EMOI Évoquant l’attaque au couteau qui a fait trois morts, ce trentenaire aurait déclaré : « Je soutiens mes cousins musulmans »

— 

Un militaire de l'operation Sentinelle face à la basilique Notre-Dame de l'Assomption, à Nice, le 3 novembre 2020
Un militaire de l'operation Sentinelle face à la basilique Notre-Dame de l'Assomption, à Nice, le 3 novembre 2020 — SYSPEO/SIPA

Retourner à l’article