Corruption au Togo : Vincent Bolloré risque un procès, son groupe écope d'une amende de 12 millions d'euros

JUSTICE Il appartient désormais à un magistrat d'ordonner ou non un procès pour l'homme d'affaires et deux autres cadres dirigeants du groupe ou d'une filiale

— 

Vincent Bolloré en 2018.
Vincent Bolloré en 2018. — ERIC PIERMONT / AFP

Retourner à l’article