Royaume-Uni : L’utilisation du plasma britannique réautorisé, 23 ans après la vache folle

CRAINTE La fabrication de certains médicaments dépendait jusqu’ici de l’importation de plasmas sanguins provenant principalement des Etats-Unis

— 

Illustration de don de plasma.
Illustration de don de plasma. — Pixabay

Retourner à l’article