Royaume-Uni : Le gouvernement s’attaque à la « cancel culture » dans les universités

LIBERTE D'EXPRESSION Selon une étude récente, 0,06 % des conférences et des événements organisés dans les universités britanniques ont été interrompus ou annulés en raison de l’opinion des intervenants

— 

L'université de Cambridge, au Royaume-Uni (illustration).
L'université de Cambridge, au Royaume-Uni (illustration). — MemoryCatcher/Pixabay

Retourner à l’article