Coronavirus : Pourquoi a-t-on l’impression que le Grand-Est est toujours la région la plus touchée ?

EPIDEMIE Une première vague dévastatrice, une haute circulation du virus lors de la seconde, et désormais une présence massive du variant africain en Moselle… Que se passe-t-il dans le Grand-Est ?

— 

Hopital de campagne à Mulhouse lors de la première vague, illustration
Hopital de campagne à Mulhouse lors de la première vague, illustration — MORGAN DURAND/ARMEE DE TE/SIPA

Retourner à l’article