Mer : La pêche française de plus en plus durable… avec un bémol en Méditerranée ?

BIODIVERSITE Dans son dernier bilan publié ce vendredi, l’Ifremer note que 60 % des volumes de poissons débarqués par les navires français en 2019 provenaient de populations exploitées durablement, contre 15 % il y a vingt ans. Mais des inquiétudes perdurent

— 
Les marins du chalutier
Les marins du chalutier — Nicolas GUBERT / AFP

Retourner à l’article