Angers : Prison avec sursis pour avoir laissé son chat mourir de faim dans un appartement

ANIMAUX Le tribunal d'Angers a prononcé, mardi, une peine de six mois de prison avec sursis contre le propriétaire d'un chat, retrouvé mort dans un appartement

— 

Un chat. Illustration.
Un chat. Illustration. — PixaBay

Retourner à l’article