Coronavirus en Alsace : L'anxiété des étudiants en médecine a augmenté, mais moins pour les volontaires en hôpitaux

ETUDE Plus de 1.000 étudiants en médecine de l'université de Strasbourg ont participé à ces questionnaires

— 

De nombreux étudiants s'étaient portés volontaires lors de la première vague, comme ici à l'hôpital Emile-Muller de Mulhouse
De nombreux étudiants s'étaient portés volontaires lors de la première vague, comme ici à l'hôpital Emile-Muller de Mulhouse — PATRICK HERTZOG / AFP

Retourner à l’article