Données personnelles : WhatsApp condamné à 50 millions d’euros d’amende pour manque de transparence ?

CONFIDENTIALITE Il est reproché à la messagerie instantanée d'avoir violé le Règlement général sur la protection des données concernant le partage de ses données utilisateurs avec Facebook

— 
Illustration de WhatsApp
Illustration de WhatsApp — Patrick Sison/AP/SIPA

Retourner à l’article