Coronavirus : « Les crises d’angoisse devenaient tellement invivables qu’à un moment, je ne voulais plus vivre »

MA TÊTE ET MOI Si le nombre de crises d’angoisse a augmenté chez certaines personnes qui en faisaient déjà avant la pandémie, elles sont apparues chez d’autres, qui témoignent dans ce premier épisode de «Ma tête et moi»

— 

«Ma tête et moi» : Le boom des crises d'angoisse chez les jeunes anxieux — 20 Minutes

Retourner à l’article