Séparatisme : La majorité fait-elle preuve de « déni de démocratie » en jugeant près de 300 amendements irrecevables ?

PROJET DE LOI Tandis que des centaines d’amendements ont été jugées irrecevables, l’opposition crie « au musellement du Parlement » et la majorité défend une « procédure classique »

— 

François de Rugy, à la tête de la commission spéciale sur ce texte.
François de Rugy, à la tête de la commission spéciale sur ce texte. — NICOLAS MESSYASZ

Retourner à l’article