Procès du rapt de Jacqueline Veyrac : L’accusé, un restaurateur « viré », était « atteint à son amour propre », raconte un témoin

ASSISES Accusé d’avoir commandité l’enlèvement de cette riche hôtelière qui lui avait confié, en 2007, les clés d’un restaurant, Giuseppe Serena aurait mal supporté d’en être finalement écarté, selon un ex compagnon

— 

Jacqueline Veyrac et son avocat Me Luc Febbraro, le 8 janvier 2020 au palais de justice de Nice
Jacqueline Veyrac et son avocat Me Luc Febbraro, le 8 janvier 2020 au palais de justice de Nice — LIONEL URMAN/SIPA

Retourner à l’article