La justice sud-coréenne condamne Tokyo à dédommager d'anciennes esclaves sexuelles

HISTOIRE Il s'agit du premier dossier civil présenté à la justice en Corée du Sud contre Tokyo par celles qui étaient appelées dans un euphémisme «femmes de réconfort», et qui étaient les esclaves sexuelles des militaires japonais lors de la Seconde guerre mondiale

— 

L'avocat Kim Kang-won commente auprès des médias, le 8 janvier, la décision de la justice coréenne de demander au gouvernement japonais de payer une compensation finacnière à douze esclaves sexuelles de la seconde guerre mondiale et à leurs familles.
L'avocat Kim Kang-won commente auprès des médias, le 8 janvier, la décision de la justice coréenne de demander au gouvernement japonais de payer une compensation finacnière à douze esclaves sexuelles de la seconde guerre mondiale et à leurs familles. — Ed JONES / AFP

Retourner à l’article