Toulouse : Pourquoi « Sheel », un Bengali asthmatique, est-il sans doute le premier réfugié climatique en France ?

INFO 20 MINUTES En décembre, la cour administrative d’appel de Bordeaux a refusé l’expulsion d’un sans-papiers Bengali vivant à Toulouse et atteint d’une maladie respiratoire chronique, en basant sa décision sur des critères de pollution atmosphérique

— 

Sheel vit à 200 km de Dacca, la capitale du Bangladesh qui est aussi une des villes les plus polluées au monde.
Sheel vit à 200 km de Dacca, la capitale du Bangladesh qui est aussi une des villes les plus polluées au monde. — Sopa Images - Sipa

Retourner à l’article