Agnès Buzyn, ex-ministre, ex-candidate à Paris, trouve un nouveau point de chute à l’Organisation mondiale de la Santé

EMPLOI Elle sera chargée du suivi des questions multilatérales

— 

Agnès Buzyn à l'Assemblée nationale, le 30 juin 2020.
Agnès Buzyn à l'Assemblée nationale, le 30 juin 2020. — Jacques Witt/SIPA

Retourner à l’article