Mali : La France perd des soldats dans le Sahel mais pas sa volonté de combattre les terroristes

DÉFENSE Deux soldats de la force Barkhane ont été tués, samedi au nord de Ménaka (Mali), quelques jours seulement après le décès de trois de leurs frères d’armes

— 

Ménaka (Mali), le 21 novembre 2020. Des combattants d'un groupe armé patrouillent aux abords de Ménaka où des militaires français ont été tués le 2 janvier 2021.
Ménaka (Mali), le 21 novembre 2020. Des combattants d'un groupe armé patrouillent aux abords de Ménaka où des militaires français ont été tués le 2 janvier 2021. — SOULEYMANE AG ANARA / AFP

Retourner à l’article