Le groupe d'ingénierie français Akka envisage de supprimer 900 emplois en France

SOCIAL Le groupe d’ingénierie a indiqué en outre avoir lancé en septembre un plan de formation pour « sauvegarder ainsi un maximum d’emplois »

— 

Un filiale du groupe d'ingénierie Akka en République tchèque.
Un filiale du groupe d'ingénierie Akka en République tchèque. — Miroslav Chaloupka/AP/SIPA

Retourner à l’article