Affaire des écoutes : « J’ai encore confiance en la justice de notre pays », lâche Nicolas Sarkozy

PROCÈS Nicolas Sarkozy, qui sera fixé le 1er mars 2021, est jugé pour « corruption active » et « trafic d’influence » dans l’affaire dite « des écoutes de Paul Bismuth »

— 

Paris, le 8 décembre 2020. Nicolas Sarkozy au tribunal judiciaire de Paris.
Paris, le 8 décembre 2020. Nicolas Sarkozy au tribunal judiciaire de Paris. — Martin BUREAU / AFP

Retourner à l’article