Mort de Christophe Dominici : Pas de traces de stupéfiants ni d'alcool dans les analyses sanguines de l'ancien rugbyman

RUGBY Les analyses toxicologiques effectuées après le décès de Christophe Dominici n'ont pas permis d'en savoir plus sur les circonstances du décès

— 

Christophe Dominici quand il était dans le staff du Stade Français, en août 2008.
Christophe Dominici quand il était dans le staff du Stade Français, en août 2008. — STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Retourner à l’article