Confinement : « L’année blanche, on y va tout droit », s’alarme Jérôme Guilbert, patron de boîtes de nuit

INTERVIEW Jérôme Guilbert, patron de quatre boîtes de nuit à Nantes, est interdit d’ouvrir depuis mars. Il ressent une grande « injustice », comme toute sa profession

— 

Jérôme Guilbert, patron de quatre discothèques dans l'agglomération nantaise.
Jérôme Guilbert, patron de quatre discothèques dans l'agglomération nantaise. — F.Brenon/20Minutes

Retourner à l’article