« A Saint-Cyr, rien ne se passe comme ailleurs »... La hiérarchie de l’école sur le gril au procès de la noyade d’un élève-officier

PROCES Deux officiers de l’école militaire de Coëtquidan ont tenté d’expliquer leur rôle, huit ans après la mort de Jallal Hami lors d’un exercice de « transmission des traditions »

— 

Le général Francis Chanson, ici au tribunal correctionnel de Rennes, est jugé après la mort de Jallal Hami, un élève officier de l'école militaire Saint-Cyr.
Le général Francis Chanson, ici au tribunal correctionnel de Rennes, est jugé après la mort de Jallal Hami, un élève officier de l'école militaire Saint-Cyr. — Loïc Venance / AFP

Retourner à l’article