Adolescents : « Le manque d’activité physique expose à des problèmes de santé de façon certaine »

INTERVIEW Irène Margaritis, cheffe de l’unité d’évaluation des risques liés à la nutrition à l’Anses, lance l'alerte face aux risques pour la santé du manque d'activité physique des ados

— 

Le coronavirus pourrait aggraver ces comportements sédentaires.
Le coronavirus pourrait aggraver ces comportements sédentaires. — CRISTINA QUICLER / AFP

Retourner à l’article