« Charlie Hebdo » s’interroge dans un édito sur « la liberté infinie de la parole »

LOGORRHEE « Charlie n’a jamais contesté l’idée qu’il existe des limites et que la liberté d’expression ne peut justifier de propager la violence, le racisme ou le fanatisme » écrit le directeur de la rédaction de l’hebdomadaire

— 

Couverture de « Charlie Hebdo » du 18 novembre 2020.
Couverture de « Charlie Hebdo » du 18 novembre 2020. — Capture

Retourner à l’article