Renault : L’accord sur la suppression de 2.500 postes dans l’ingénierie et le tertiaire validé

PLAN SOCIAL Cet accord s’inscrit dans le cadre du plan d’économies de plus de 2 milliards d’euros sur trois ans, qui prévoit 15.000 suppressions de postes dans le monde, dont 4.600 en France

— 
Une enseigne de Renault. (illustration)
Une enseigne de Renault. (illustration) — CHINE NOUVELLE/SIPA

Retourner à l’article