Après une série de fusillades mortelles, les Izards espèrent sortir du cliché de quartier de la drogue

RECONSTRUCTION Quelques semaines après les fusillades mortelles qui ont eu lieu aux Izards, les habitants du quartier populaire saturent de la délinquance et de la réputation qui colle à leur lieu de vie

— 

A la station de métro
A la station de métro — B. Colin

Retourner à l’article