Coronavirus : Pour l'instant, la crise sanitaire ne profite pas forcément aux partis d’extrême droite européens

URNES Ce sont plutôt les partis au pouvoir qui voient leurs votes ou intentions de vote augmenter, pour le moment, constate une étude

— 

Les leaders européens d’extrême droite, en Italie, avant les européennes de 2019. (archives)
Les leaders européens d’extrême droite, en Italie, avant les européennes de 2019. (archives) — Minako Sasako/AP/SIPA

Retourner à l’article