Rennes : Condamné pour avoir crié « Allahou Akbar » deux jours après l’attentat de Nice

JUSTICE L’homme a été interpellé samedi dans le hall de la gare de Rennes

— 

La cité judiciaire de Rennes, qui abrite le tribunal de grande instance.
La cité judiciaire de Rennes, qui abrite le tribunal de grande instance. — C. Allain / 20 Minutes

Retourner à l’article