Marseille : José Anigo évite la détention provisoire contre une grosse caution

JUSTICE José Anigo, mis en examen pour association de malfaiteurs en vue de commettre un crime, a été laissé libre contre une caution de 100.000 euros

— 

José Anigo en décembre 2013.
José Anigo en décembre 2013. — MICHEL PISANO/SIPA

Retourner à l’article