« Je suis un "artiste du spectacle mort"», lance Laurent Garnier à Roselyne Bachelot

TRIBUNE Dans une lettre ouverte adressée à Roselyne Bachelot, le DJ Laurent Garnier dénonce « le manque flagrant de considération » du ministère de la Culture envers le secteur de la nuit et des clubs

— 

Le DJ français Laurent Garnier à Nice en 2013.
Le DJ français Laurent Garnier à Nice en 2013. — SYSPEO/SIPA

Retourner à l’article