Non, Uber Eats n’a pas recruté de livreurs en vue d’un renforcement du couvre-feu

FAKE OFF Un post viral circule sur Facebook, affirmant que l’entreprise aurait été officiellement informée d'un abaissement du couvre-feu à 19h et d’un confinement le week-end

— 

Un livreur Uber Eats à Paris pendant le confinement en mars 2020.
Un livreur Uber Eats à Paris pendant le confinement en mars 2020. — ISA HARSIN/SIPA

Retourner à l’article