Qatar : Des passagères forcées à passer un examen gynécologique après l’abandon d’un bébé à l’aéroport

ENQUETE Les autorités voulaient retrouver la mère d’un bébé prématuré abandonné dans les toilettes de l’aéroport

— 

L'aéroport international de Doha, le 24 janvier 2020 au Qatar.
L'aéroport international de Doha, le 24 janvier 2020 au Qatar. — STR / AFP

Retourner à l’article