Attentat à Conflans : Castex veut punir la publication en ligne d’informations menaçant la vie d’autrui

HAINE EN LIGNE Cinquante-six visites domiciliaires et 27 interpellations ont eu lieu après des signalements de contenus en ligne, a également annoncé le Premier ministre

— 

Jean Castex a annoncé que 27 personnes avaient été interpellées après la publication de messages de soutien au terroriste de Conflans (Illustration)
Jean Castex a annoncé que 27 personnes avaient été interpellées après la publication de messages de soutien au terroriste de Conflans (Illustration) — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Retourner à l’article