Attentat à Conflans : L'union nationale, un réflexe politique dépassé ?

DISSENSUS Les appels à l’union nationale après l’attaque terroriste à Conflans-Sainte-Honorine  (Yvelines) n'ont pas empêché les divisions au sein de la classe politique française

— 

Le Premier ministre Jean Castex et la maire socialiste de Paris Anne Hidaldo, le 18 octobre 2020 lors d'un hommage à Samuel Paty.
Le Premier ministre Jean Castex et la maire socialiste de Paris Anne Hidaldo, le 18 octobre 2020 lors d'un hommage à Samuel Paty. — Bertrand GUAY / AFP

Retourner à l’article