« Relic » : La maladie d’Alzheimer au cœur des scènes d’horreur

FANTASTIQUE Natalie Erika James, la réalisatrice de « Relic », s’est basée sur son expérience avec sa grand-mère pour terrifier le spectateurdans les salles ce mercredi

— 

Robyn Nevin, Emily Mortimer et Bella Heathcote dans «Relic» de Natalie Erika James
Robyn Nevin, Emily Mortimer et Bella Heathcote dans «Relic» de Natalie Erika James — Star Invest Films France

Retourner à l’article