Naufrage du Titanic : Et si les aurores boréales étaient responsables ?

MYSTERE Selon une chercheuse, les champs magnétiques découlant des aurores boréales auraient perturbé les appareils de navigation, conduisant le paquebot droit sur l’iceberg

— 

L'épave du Titanic qui gît par 3.810 mètres de fond.
L'épave du Titanic qui gît par 3.810 mètres de fond. — HO / Atlantic Productions / AFP

Retourner à l’article