Saint-Etienne : Enquête pour « injure et diffamation » envers la présidente de l’Université Jean Monnet

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Alors que se prépare une fusion avec des établissements lyonnais, Michèle Cottier a reçu entre le 10 et le 14 septembre « deux courriers anonymes injurieux et orduriers »

— 
Le fronton d'un palais de justice. (illustration)
Le fronton d'un palais de justice. (illustration) — SICCOLI PATRICK/SIPA

Retourner à l’article