Coronavirus : L’épidémie plus meurtrière mais moins intense que la canicule de 2003

CRISE SANITAIRE Le Covid-19 a engendré entre le 10 mars et le 8 mai une surmortalité d’environ 27.000 décès contre 15.000 décès constatés lors des fortes chaleurs de 2003

— 

Une pharmacie à Cannes indiquant la température (illustration).
Une pharmacie à Cannes indiquant la température (illustration). — SYSPEO/SIPA

Retourner à l’article