« Mignonnes » : Roselyne Bachelot prend la défense de la réalisatrice Maïmouna Doucouré

POLEMIQUE Aux Etats-Unis, le film est accusé de laxisme sur la question de la pédophilie

— 

Roselyne Bachelot en juillet 2020 pour la passation de pouvoirs
Roselyne Bachelot en juillet 2020 pour la passation de pouvoirs — Laurent Vu/SIPA

Retourner à l’article