La veille de la rentrée scolaire, plus de 1.400 enfants ont dormi dans la rue

SANS DOMICILE Dans la seule ville de Paris, 93 % des familles ont vu leur demande d’hébergement d’urgence refusée cette nuit-là, faute de place

— 

Une personne sans domicile fixe à Paris (image d'illustration).
Une personne sans domicile fixe à Paris (image d'illustration). — JOEL SAGET / AFP

Retourner à l’article