Microsoft : Après deux ans sous l’eau, un data center ressort en meilleur état que s’il avait été sur terre

STOCKAGE DE DONNÉES Les serveurs immergés au large de l’Ecosse n’ont subi que 12 % du taux habituel de défaillances rencontrées sur une même durée par les data centers terriens

— 

Le data-center immergé en mer par Microsoft en Ecosse.
Le data-center immergé en mer par Microsoft en Ecosse. — SIPA

Retourner à l’article