Non, la France ne cache pas les chiffres de ses cambriolages à Europol et à Interpol

FAKE OFF Un criminologue invité sur LCI a affirmé, à tort, que la France se refusait, depuis plusieurs années, à communiquer les chiffres des cambriolages constatés sur son sol à ces deux agences internationales de lutte contre la crminalité

— 

Des policiers à Paris, en janvier 2018. (illustration)
Des policiers à Paris, en janvier 2018. (illustration) — Theo Duval/SIPA

Retourner à l’article