Explosions à Beyrouth : « Si nous lâchons le Liban, ce sera la guerre civile », prévient Macron

PROCHE-ORIENT Le président français va retourner au Liban mardi

— 

Emmanuel Macvron en visite à Beyrouth, le 6 août 2020.
Emmanuel Macvron en visite à Beyrouth, le 6 août 2020. — Thibault Camus/AP/SIPA

Retourner à l’article